Pièces prochainement en collection :

La carbonée C3.00 NWA 12957 :

N WA 12957

Découverte en 2018 dans le Nord-Ouest de l'Afrique, cette météorite exceptionnelle s'est avérée être une chondrite carbonée "C3.00". Un type ultra rare et primitif de météorite qui diffère de la vingtaine d'autres chondrites carbonées C3 connues.

Le poids total de NWA 12957 est de seulement 43 grammes. Elle est possiblement appariée à la météorite Chwichiya 002 (644 g), ainsi qu'à la petite NWA 11750 (8,5 g). Ce qui représente dans tous les cas seulement 700 grammes au monde de cette matière carbonée C3.00 !

Pierre complète de 6,4 grammes

(Cette pièce me sera remise prochainement en main propre par Isabelle POTHIER)

https://www.lpi.usra.edu/meteor/metbull.php?code=70948

La lunaire LAHMADA 047 :

LAHMADA 047 (appariée de la 020)

27.411°N - 9.845°W

Saguia el Hamra, Western Sahara

Classification: Lunar meteorite (feldspathic breccia)

En tout, ce sont 12,17 Kg de pierres qui ont été trouvées au nord de Jdiriya, au Maroc, près de Oued Skikima, en Novembre 2018. 

Pierre complète de 33,5 grammes

(Cette pièce me sera remise prochainement en main propre par Isabelle POTHIER)

Une Eucrite de 112 g :

Une Eucrite de 306 g :

(Ces 2 eucrites me seront remises prochainement en main propre par Jérémy BASSEMON)

 

 

L'Angrite SAH99555 :

Ce groupe ne comporte qu'une seule chute connue à ce jour (mars 2020). Il s’agit de « Angra dos Reis ». Et elle est à l’origine de leur nom. Ce n’est qu’après la trouvaille de d'Orbigny en Argentine, et des nombreuses découvertes faites ensuite dans les déserts froids et chauds, qu’il a été possible de constituer ce nouveau groupe.

Les angrites (ANG) sont des achondrites pauvres en silice, riches en calcium, et où les éléments alcalins sont absents. Leur composition distingue ce groupe de toutes les autres achondrites. L'étude de ces météorites démontre que des activités magmatiques sur des objets différenciés ont débuté très tôt après les premières phases d'accrétion des matériaux du disque proto-planétaire. Les angrites ont été datées à une moyenne de 4,564 milliards d’années.

Le groupe ANG est divisé en quatre types :

– Angra dos Reis est un cumulat de clinopyroxène.

– les angrites magmatiques sont des laves à cristaux zonés (non équilibrés) provenant d'une cristallisation très rapide.

– les angrites picritiques sont issues d'une lave ayant incorporé de l'olivine magnésienne qui est différente de celle des angrites magmatiques.

– les angrites métamorphiques possèdent une chimie identique à celle des angrites picritiques, mais leur texture et leurs minéraux sont devenus équilibrés. Elles ont incorporé un métal provenant d'un noyau métallique étranger.

SAHARA 99555

Une pierre de 2,7 Kg a été trouvée en mai 1999 par Marc, Jim et Luc Labenne. C'est une achondrite classée angrite, la toute première trouvée dans un désert chaud. Avant cette découverte, 18 kg pour cinq météorites existaient dans les grandes collections mondiales. On en dénombre 34 en mars 2020, en comptant les appariées.

Un article important sur l'angrite « Sahara 99555 » fut publié dans la revue scientifique "Nature". Les dernières techniques de mesure Pb/Pb permirent de donner un âge d'environ 4,5662 milliards d’années, à 1 million d'années près. Un excès de magnésium 26 suggère que l'aluminium26 a provoqué la fonte du planétésimal qui est devenu le corps parent. Cette angrite est une roche magmatique crustale composée principalement d'anorthite (33 %), de fassaïte (24 %) et d'olivine zonée riche en magnésium (23 %).

Fragment interne de 5,9 grammes

(Cette pièce me sera remise prochainement en main propre par Luc LABENNE)

https://www.lpi.usra.edu/meteor/metbull.php?code=23065

Une carbonée CK5 de 108,6 g :

OUARGLA 004 (nom proposé)

D'après les dernières informations données par le CEREGE d'Aix en Provence en charge de l'analyse (mars 2020), il s'agirait bien d'une chondrite carbonée CK5. Les analyses se poursuivent après le retour à la normale de la situation dans le pays (Covid-19).

Cette météorite fait partie d'un lot de pierres, toutes identiques, découvertes dans une même zone en Algérie fin 2019.

Pierre complète de 108,6 grammes

(Cette pièce me sera remise prochainement en main propre par Jérémy BASSEMON)