Bienvenue sur ce site dédié aux METEORITES !

(Ci-dessus, Shergottite de 5,5 grammes appariée à NWA 2975 - page 14)

- Dernière mise à jour du site : 19 mai 2020 -

POUR UN BON AFFICHAGE DE CE SITE, UTILISEZ FIREFOX ou CHROME COMME NAVIGATEUR

Après de nombreuses nuits glaciales passées à observer au télescope des amas d'étoiles, des nébuleuses et des galaxies, je peux témoigner que depuis 30 ans que j'ai cette chance, il est pour moi plus gratifiant émotionnellement de tenir dans mes mains un fragment d'astéroïde. En effet, c'est un lien tangible avec quelque chose qui autrement, resterait lointain et abstrait. Ces fragments sont des livres d'histoire qui en disent long sur les débuts de notre système solaire.

Les fragments d'astéroïdes les plus communs sont les chondrites. Elles représentent plus de 80 % des météorites qui tombent sur Terre. Les autres sont issus de planètes naines plus ou moins "différenciées" ou de planète telle que Mars, toutes, siège de réactions physico-chimiques ayant modifié la composition des roches au fil des temps géologiques. Les chondrites sont donc les plus anciennes roches que les scientifiques puissent toucher. La datation par isotopes radioactifs montre qu'elles ont plus de 4,56 milliards d'années, c'est-à-dire qu'elles datent d'avant la période de formation des planètes, quand le système solaire n'était encore qu'une nébuleuse, un disque de gaz et de poussières turbulent et en rotation. Leur âge et leur composition indiquent qu'elles sont constituées des matériaux primordiaux (poussières, eau et métaux) à partir desquels les planètes, les lunes, les astéroïdes et les comètes se sont assemblés. Au fil des milliards d'années, les violentes collisions ont parfois entraîné une fragmentation de tous ces types d’objets, certains débris finissant par tomber sur Terre sous forme de météorites.

Prochainement : une eucrite de 306 g (page 18) :

 

Le seuil des 29.000 visites du site a été franchi le 13 mai 2020. MERCI !!

www.meteoritefall.fr

×