Toutes les météorites sont précieuses !

La carbonée CM2 "JBILET WINSELWAN"

Jbilet winselwan 1

JBILET WINSELWAN

Le premier fragment de cette météorite a été découvert dans le désert en mai 2013, à seulement 7 Km de la ville de Smara, au Maroc. La zone de chute a ensuite été passée au peigne fin. Le poids total ramassé est de l'ordre de 6 Kg, l'essentiel sous forme de petits fragments, la météorite étant très friable. Toutefois, quelques pierres complètes exceptionnelles ont été trouvées, faisant le bonheur et la fierté des chanceux collectionneurs qui les possèdent.

JBILET WINSELWAN est classée en "chondrite carbonée CM2" et ressemble beaucoup à la célèbre météorite "MURCHISON" classée aussi en CM2, et qui a fait l'objet de fabuleuses découvertes scientifiques durant ces dernières décennies.

Lot de 8 grammes de fragments tels qu'ils ont été ramassés.

Tombée le 28 septembre 1969 près du village de Murchison en Australie, à une centaine de kilomètres au nord de Melbourne, la célèbre météorite qui porte le nom de ce village n'est pas seulement une mine d'or pour les exobiologistes. En effet, la météorite de Murchison ne fait pas qu'embarquer des acides aminés soutenant l'hypothèse d'un apport primitif en composés prébiotiques sur la jeune Terre par le bombardement météoritique de l'Hadéen, elle contient aussi des grains présolaires. Tout comme sa cousine, Allende, la météorite de Murchison est une chondrite carbonée, ce qui fait d'elle une mémoire précieuse des conditions physico-chimiques qui régnaient dans la nébuleuse protosolaire.

Si l'on sait s'y prendre, l'analyse des isotopes contenus dans les grains et les poussières incorporés dans une météorite peut la rendre très bavarde. C'est bien ce que démontrent une fois de plus les travaux de Philipp R. Heck et ses collègues. A l'aide du spectromètre de masse du Chicago Center for Cosmochemistry, les chercheurs ont déterminé la concentration d'atomes de néon et d'hélium dans 22 grains présolaires contenus dans la météorite de Murchison.

Ces concentrations sont importantes à connaître car sous l'action des rayons cosmiques parcourant la Galaxie, et dont on sait estimer le flux, elles se modifient à l'intérieur des grains de poussière et évoluent en fonction du temps de vie passé dans le milieu interstellaire. De cette manière, on peut estimer le temps écoulé entre la formation d'un grain de poussière dans l'atmosphère d'une géante en fin de vie et son incorporation dans une météorite à l'intérieur d'un disque protoplanétaire en formation.

Les modèles des cosmochimistes et des astrophysiciens conduisaient à un temps de résidence moyen de 500 millions d'années. Mais ce n'est pas ce que Heck et ses collègues ont trouvé... 17 des grains présolaires n'étaient visiblement restés dans le milieu interstellaire que quelques millions d'années à 200 millions d'années tout au plus. Ce résultat est riche d'enseignements sur la formation de notre système solaire.

Il semble bien compatible avec l'hypothèse d'une supernova ayant accéléré l'effondrement d'un petit nuage moléculaire il y a plus de 4,56 milliards d'années. Une période d'intense formation d'étoiles l'ayant précédé expliquerait la dispersion trouvée dans les temps de résidence dans le milieu interstellaire des grains de la météorite de Murchison.

 

La chondrite carbonée NWA 10574

Jrifia boujdour 15 5 g a
Jrifia boujdour 15 5 g b
Jrifia boujdour 8 5 g a
Jrifia boujdour 8 5 g b

NWA 10574

Superbes pierres complètes de 15,5 et 8,5 grammes.

Il s'agit d'une chondrite carbonée classée CM2 découverte en 2016. Aussi appelée "Jrifia Boujdour", de récentes analyses (fin 2017) sur des appariées la reclasseraient en carbonée CO3 très primitive.

Northwest Africa 10574
Basic information Name: Northwest Africa 10574
     This is an OFFICIAL meteorite name.
Abbreviation: NWA 10574
Observed fall: No
Year found: 2016
Country: (Northwest Africa)
Mass:help 324 g
Classification
  history:
Meteoritical Bulletin:   MB 105   (2016)   CM2
Recommended:       CM2    [explanation]

This is 1 of 484 approved meteorites classified as CM2.   [show all]
Search for other: Carbonaceous chondrites, Carbonaceous chondrites (type 2), CM chondrites, and CM-CO clan chondrites
Comments: Approved 26 Mar 2016
Writeuphelp
Writeup from MB 105:

Northwest Africa 10574 (NWA 10574)

(Northwest Africa)

Purchased: 2016

Classification: Carbonaceous chondrite (CM2)

History: Many small meteorite fragments were bought in 2016 from the Moroccan meteorite dealer Hamza Lharbi in Guelmim, Morocco.

Petrography: The meteorite shows an almost black interior and is composed of about 0.1-0.3 mm chondrules, chondrule pseudomorphs, mineral fragments and rare CAIs often surrounded by fine-grained accretionary rims set into an abundant fine-grained matrix. Main matrix phases are phyllosilicates, carbonates, and pyrrhotite.

Data from:
  MB105
  Table 0
  Line 0:
Place of purchase: Guelmim, Morocco
Date: P 2016
Mass (g): 324
Pieces: many
Class: CM2
Shock stage: S1
Weathering grade: low
Fayalite (mol%): 21.8±15.5 (0.9-61.9, n=50)
Ferrosilite (mol%): 1.3±0.4 (0.9-2.7, n=22)
Wollastonite (mol%): 1.3±0.9 (0.8-4.4, n=22)
Classifier: A. Greshake, MNB
Type spec mass (g): 20.4
Type spec location: MNB
Main mass: Philippe Schmitt-Kopplin
Comments: Submitted by Ansgar Greshake
Institutions
   and collections
MNB: Museum für Naturkunde, Invalidenstrasse 43, D-10115 Berlin, Germany (institutional address)
Catalogs:
References: Published in Meteoritical Bulletin, no. 105, MAPS 52, 2411, September 2017. http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/maps.12944/full

 

NWA 11435 : Carbonée CK5 !

Nwa11435
Nwa11435 2

NWA 11435

Découverte en mai 2017 dans le Nord-Ouest du Sahara, cette météorite d'un type assez rare a été classée en chondrite carbonée CK5 par l'institut de planétologie de Münster, en Allemagne. Le poids total connu de cette chute est de l'ordre de 312 grammes.

Spécimen de 18,3 grammes avec croûte de fusion

Les chondrites de type CK sont nommées d’après la météorite de Karoonda, tombée en Australie en 1930. Le nombre de météorites de cette classe est resté très limité jusqu’à la découverte de la richesse des déserts chauds et froids (38 de ce type dans les collections mondiales en 2016). 
 On a pensé pendant très longtemps que, comme les autres chondrites carbonées, les CK restaient proches du type primitif 3 (la majorité étaient soit classifiées CK3, soit CK4). La découverte de météorites de type CK5, puis CK6, a montré qu'une altération métamorphique, même intense, était monnaie courante pour ce groupe de chondrite, au contraire des autres classes de chondrites carbonées pour lesquelles cela reste exceptionnel.  
De nature très oxydées et très riches en matrice (75%), les CK sont rapprochées des CO et des CV de par leur rapport isotopique de l’oxygène, et par certains comportements chimiques proches. Il est d’ailleurs à noter que quelques chondrites CK furent tout d’abord classifiées en CV4 ou CV5...

La chondrite NWA 7998

Nwa 7999

NWA 7998

Découverte en mai 2013 dans le Nord-Ouest de l'Afrique, cette météorite présente une très belle croûte de fusion. Elle a été classée en chondrite L5.

De nombreuses pierres on été trouvées pour un poids total de l'ordre de 59 Kg.

Pierre complète de 34,5 grammes

 

L'achondrite primitive TAFASSASSET

Tafassasset
Tafassasset meteorite 2
Tafassasset brachinite a
Tafassasset brachinite b

La météorite TAFASSASSET se décline en quelques dizaines de pierres pour un poids total de 114 Kg, toutes découvertes dans une ancienne plaine alluviale du désert du Ténéré (Niger) par Bernard Dejonghe, entre 2000 et 2002. Tout est conservé au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris.

Plaque polie de 7,8 grammes

Tafassasset est une météorite très particulière qui semblait au départ avoir un lien étroit avec les chondrites CR (type Renazzo).  Mais l'évidence suggère aujourd’hui qu’il s’agit en fait d’une achondrite primitive. En effet, une étude de sa pétrologie a été entreprise pour mieux connaître la géochimie et l'histoire de la formation de cette météorite. Dans les  sections minces examinées, elle montre une texture recristallisée sans chondre, bien qu'ils en aient été rapportés. Les analyses avec la microsonde électronique révèlent une olivine homogène. Il est vrai que les différentes pierres de la météorite ont une composition isotopique de l'oxygène légèrement différente pouvant faire penser soit à une chondrite CR, soit à une achondrite. Mais des calculs thermodynamiques ont montré que Tafassasset a partiellement fondu sur son corps parent. Une comparaison plus poussée entre les chondrites CR,  et des achondrites anomales indique que Tafassasset ressemble beaucoup à deux achondrites primitives (LEW88763 et Divnoe), ainsi qu’au type brachinite. Le résultat de cette comparaison exclut de fait la possibilité que Tafassasset se soit formée par la fonte partielle d'une chondrite CR. La météorite Tafassasset est donc bien une achondrite primitive. Elle est un tout petit fragment d’un énorme corps rocheux qui a subi une fonte incomplète et qui n’a jamais atteint l'homogénéité. Elle est le pont entre les chondrites et les planètes différenciées.

Météorite d'origine lunaire de 4,5 g

Meteorite lunaire 4 5 g
Meteorite lunaire 4 5 g 1

Météorite lunaire NWA 11273

Northwest Africa 8046/ 10309/ 10461/ 10609/ 10643/ 10649/ 10756/ 10822/ 10901/ 11029/ 11266/ 11269/ 11273/ 11303/ 11379/ 11428

Northwest Africa 8046 possible pairs: 2425/ 11228/ 11331/ 11367/ 11407/ 11421/ 11444/ 11457/ 11460/ 11474/ 11515/ 11517/ 11532/ 11695/ 11783/ 11787/ 11788/ 11789 / 11801 / 11828 / 11871 (dernière mise à jour le 1/8/2018)

93,5 Kilos de fragments d'une rare météorite ont été découverts entre 2012 et 2018 près de Tindouf, en Algérie. Elle a été classée par le Dr Anthony Irwing de l'Université de Washinton en achondrite bréchique d'origine lunaire.

C'est une découverte exceptionnelle qui rend pour un temps un peu plus accessible au niveau prix les roches lunaires...

Pour en savoir davantage, consultez le "Meteoritical Bulletin N° 106" publié le 13/10/2017.

https://www.lpi.usra.edu/meteor/metbull.php?code=66064

Spécimen complet de 4,5 grammes.

AYDAR, une Acapulcoïte !

Aydar 9 9 g acapulcoite
Aydar 9 9 g acapulcoite 1
Aydar acapulcoite meteorite 9 9g

AYDAR
Cette météorite a été découverte en 2017 à 94 Km au sud de Tan Tan, au Maroc. Elle vient d'être classée (avril 2018) comme étant la 70ème achondrite "Acapulcoïte" connue au monde ! C'est donc un type de météorite que l'on trouve assez rarement dans les collections privées.

La chute de Aydar compte 21 pierres pour un poids total de seulement 533 g. Elles sont toute d'aspect plus ou moins brunâtre et de forme irrégulière.
Les "Acapulcoïtes" sont des achondrites primitives qui tirent leur nom de la météorite baptisée "Acapulco", pesant 1,9 Kg, tombée tout près de cette ville du Mexique le 11 août 1976 en fin de matinée. Elles sont vraiment très proches des "Lodranites", et sont aussi composées essentiellement d'olivine, de pyroxène, de ferronikel et de troïlite
. D'ailleurs, il est de plus en plus courant de les regrouper en les classant dans la famille des AL (Acapulcoïte Lodranite).

A noter qu'AYDAR est sans doute appariée à NWA 4478 (444 g) et NWA 6075 (194 g), bien que celles-ci aient été classées en "Lodranite", car les trois sont identiques et ont été trouvées sur le même site. 

Talon mince de 9,9 grammes dévoilant la structure interne particulière

Aydar
Basic information Name: Aydar
     This is an OFFICIAL meteorite name.
Abbreviation: There is no official abbreviation for this meteorite.
Observed fall: No
Year found: 2017
Country: Morocco
Mass:help 533 g
Classification
  history:
Recommended:       Acapulcoite    [explanation]

This is 1 of 70 approved meteorites classified as Acapulcoite.   [show all]
Search for other: Acapulcoite-lodranite family, Acapulcoites, and Primitive achondrites
Comments: Approved 19 Apr 2018
Writeuphelp
Writeup from MB 107:

Aydar        27°49’33.10"N, 10°31’0.40"W

Morocco

Find: 2008

Classification: Primitive achondrite (Acapulcoite)

History: The stones were found by Mohamed Maskour. They were bought in TanTan in 2017 from Mohamed Elguirah.

Physical characteristics: Dark brown irregular stones. hTe largest stone weighs 267 g. Cut surface reveals a dark interior.

Petrography: Recrystallized texture with triple junctions. Typical silicate grain size 200 μm. Main minerals are olivine, orthopyroxene, Ca-pyroxene. No plagioclase was observed. FeNi metal and troilite are found as small blebs in silicates and as euhedral grains to 500 μm. Chromite to 100 μm. Abundant μm wide veins filled with opaques and associated weathering products.

Geochemistry: Olivine Fa10.9±0.0, FeO/MnO=18.9 (N=2). Orthopyroxene Fs9.8±0.0Wo1.5±0.3, FeO/MnO=12.6 (N=2). Ca-pyroxene Fs4.2±0.0Wo44.0±1.7, Cr2O3 1.07 wt%, FeO/MnO=12.6 (N=2). Kamacite Ni=5.87 wt%, Co = 0.27 wt% (N=2)

Classification: Achondrite (acapulcoite)

Specimens: 20.3 g at CEREGE. Main mass with Jean Redelsperger.

La lunaire NWA 5000

Nwa 5000 0 33g 1
Nwa 5000 lunare stone

NWA 5000

Une pierre de 11,53 Kg a été découverte dans le nord-ouest du Sahara en juillet 2007, et il s'agit d'une exceptionnelle météorite originaire des "highlands" lunaires !!

(Achondrite lunar, feldspathic breccia)

https://www.lpi.usra.edu/meteor/metbull.php?code=45986

Je possède 2 fragments en collection pesant respectivement 0,33 et 0,53 g.

Ci-dessus le fragment de 0,33 gramme

L'exceptionnelle pallasite SERICHO

Sericho pallasite
Sericho 185 g b

SERICHO

En 2016, deux frères étaient à la recherche de leurs chameaux et sont tombés sur plusieurs grosses pierres, très denses, à l'ouest du village de Habaswein, au sud de Sericheo, au Kenya. Il n'y a pas de roches dans cette zone, alors ils ont pensé que c'était des météorites. Durant des semaines, Ils ont ensuite ramassé des centaines de spécimens avec des véhicules pour les stocker à leur domicile, à Habaswein. Les masses étaient en réalité connues des bergers de chameaux depuis des décennies. Un aîné du village a raconté qu'étant enfant, lui et ses frères jouaient avec les pierres. Au début du mois de janvier 2017, Michael Farmer a reçu un courriel avec une photo d'une pièce pesant 107 kg. Il a voyagé à Nairobi et a acheté cette pierre. Deux semaines plus tard, il retourna au Kenya avec Moritz Karl et se rendit à Habaswein. Là, on leur a montré plus d'une tonne de spécimens empilés dans les cours de deux maisons.

À ce jour, près de 3 tonnes ont été trouvés dans une ellipse de chute longue de 45 Km, à partir de plusieurs km à l'ouest de Habaswein et au sud de Sericheo dans le comté de Isiolo. Les plus petits morceaux ont été trouvés plus près de Habaswein, mais toujours dans le comté de Isiolo. Les villageois continuent à en trouver, surtout à la surface.

SERICHO est un type de météorite rare, pourtant très accessible sur le marché avec des spécimens proposés à 1€ le gramme !! (début 2018).

Pièce complète de 185 grammes

Les pallasites sont les plus belles météorites car elles contiennent des cristaux gemmes d'olivine. Elles proviennent de la région située entre le coeur et le manteau d'un petit astéroïde différencié, détruit suite à une violente collision.

Autres SERICHO de 12 et 67 grammes

Sericho kenya
Sericho 1

Autres SERICHO en talons minces...

Sericho pallasite 1
Sericho pallasite 3

La sidérite "ZIZ"

Ziz meteorite 44 g

La météorite "ZIZ"

Autrefois connue sous le nom de NWA 854, il s'agit d'une sidérite classée "IAB complex" découverte en Algérie en début d'année 2000.

Le poids total représente une centaine de kilos, avec des pièces magnifiques parfois couvertes de rémaglyptes. A ce jour (2018) cette météorite est complètement épuisée dans les collections mondiales.

Fragment complet de 44 g

(Provenance Mohamed HMANI)

×