Toutes les météorites sont précieuses !

La pallasite SERICHO !

Fabrice meteorite 12 9 2018
Sericho 155 g

SERICHO
En 2016, deux frères étaient à la recherche de leurs chameaux et sont tombés sur plusieurs grosses pierres, très denses, à l'ouest du village de Habaswein, au sud de Sericheo, au Kenya. Il n'y a pas de roches dans cette zone, alors ils ont pensé que c'était des météorites. Durant des semaines, Ils ont ensuite ramassé des centaines de spécimens avec des véhicules pour les stocker à leur domicile, à Habaswein. Les masses étaient en réalité connues des ber
gers de chameaux depuis des décennies. Un aîné du village a raconté qu'étant enfant, lui et ses frères jouaient avec les pierres. Au début du mois de janvier 2017, Michael Farmer a reçu un courriel avec une photo d'une pièce pesant 107 kg. Il a voyagé à Nairobi et a acheté cette pierre. Deux semaines plus tard, il retourna au Kenya avec Moritz Karl et se rendit à Habaswein. Là, on leur a montré plus d'une tonne de spécimens empilés dans les cours de deux maisons. Les deux collectionneurs ont évidemment acheté tout ce qu'ils pouvaient...
À ce jour (septembre 2018), environ 3 tonnes ont été trouvés dans une ellipse de chute longue de 45 Km, débutant à quelques km à l'ouest de Habaswein et jusqu'au sud de Sericheo, dans le comté de Isiolo. Les plus petits morceaux ont été trouvés plus près de Habaswein, mais toujours dans le comté de Isiolo. Les villageois continuent à en découvrir dans toute la zone, mais le filon s'épuise et les prix commencent à grimper...
Les pallasites sont les plus belles météorites car elles contiennent des cristaux gemmes d'olivine. Deux théories s'affrontent de nos jours quant à leur origine. Soit ce sont des brèches d'impact constituées de fragments internes d'un astéroïde détruit par une collision. Soit elles proviennent d'une région particulière située entre le coeur et le manteau d'un petit astéroïde différencié, détruit lui aussi suite à une violente collision. A suivre...
Talon de 155 g avec une large face polie

PROCHAINEMENT EN COLLECTION : NWA 6307

Mesosiderite nwa6307 a
Mesosiderite nwa6307 b
Mesosiderite nwa6307 c

NWA 6307

Il s'agit d'une très jolie mésosidérite (une météorite bréchique) de 47,9 grammes achetée à Erfoud au Maroc en 2009 auprès d'un revendeur (voir la photo ci-contre). Elle est exceptionnellement fraîche et présente une belle croûte de fusion. C'est assez rare dans les collections mondiales pour ce type de météorite.

L'origine des mésosidérites est attribué à l'impact d'un gros fragment métallique issu du coeur d'un astéroïde, sur la petite planète Vesta circulant entre Mars et Jupiter. L'assemblage de la myriade de petits débris dans l'espace par gravité (40% de métal + 60% de silicates) a ensuite donné ce mélange de matériaux que l'on peut observer dans la météorite.

Talon de 20,35 g avec une face polie

(Il s'agit de la masse principale, le reste de la météorite ayant été vendu en petites tranches)

PROCHAINEMENT EN COLLECTION : Chondrite NWA

Meteorite nwa non classee a
Meteorite nwa non classee b

CHONDRITE  NWA

Cette météorite est une chondrite. Il s'agit d'un matériau pierreux primitif contenant environ 20% de fer et qui s'avère être le plus abondant circulant entre les planètes. En effet, 85% des météorites qui tombent sur Terre sont des chondrites de ce genre, dites "ordinaires". Celle-ci a été découverte dans le nord-ouest du Sahara, en Afrique (NWA). Initialement, elle est peut-être tombée en Mauritanie, au Mali ou en Algérie. Je ne le sais pas.

Pierre de 196 grammes avec sa croûte de fusion qui contraste bien avec la structure interne

×