Toutes les météorites sont précieuses !

Une chondrite fragmentée

Meteorite in situ 2
Chondrite ordinaire fragmentee

 Chondrite du désert d'Atacama (Chili)

Découverte en novembre 2009 par Jim LABENNE à mi-chemin entre la route Panamerica et la mine de Guanaco, dans le désert d'Atacama, au Chili, il s'agit d'une météorite de type chondrite ordinaire.

 A cause du temps passé sur Terre depuis sa chute, la météorite a fini par se fissurer et se fragmenter sur le sol. Au moment de sa découverte, elle était dispersée sous la forme d'une myriade de morceaux plus ou moins gros, les uns à coté des autres. Certes, la météorite a perdu sa fraîcheur et de sa valeur scientifique, mais elle reste tout de même un rare échantillon de la ceinture d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter...

Poids du lot présenté : 1050 grammes

La météorite KHENEG LJOUAD

Kheneg meteorite 3 3g
Kheneg meteorite 3 3 g

KHENEG LJOUAD

Le 12 juillet 2017, un peu après 23 heures, un brillant météore a été aperçu terminant sa course au sud-ouest de Tata, au Maroc. Une série de BOUM soniques ont été entendus dans tout le sud du Maroc. L'évènement a été retransmis à la télévision nationale. Le point de chute se trouvait dans une zone militaire, près de la frontière avec l'Algérie. Moins de 12 heures après l'observation du météore, les premières pierres étaient découvertes.

La météorite a été classée en chondrite LL5/6.

Pierre avec un peu de croûte de fusion fraîche de 3,3 grammes

  1. Kheneg Ljouâd
    Basic information Name: Kheneg Ljouâd
         This is an OFFICIAL meteorite name.
    Abbreviation: There is no official abbreviation for this meteorite.
    Observed fall: Yes, probable fall
    Year of probable fall: 2017
    Country: Morocco
    Mass:help 10 kg
    Classification
      history:
    Meteoritical Bulletin:   MB 106   (2018)   LL5/6
    Recommended:       LL5/6    [explanation]

    This is 1 of 56 approved meteorites classified as LL5/6.   [show all]
    Search for other: LL chondrites, LL chondrites (type 4-7), Ordinary chondrites, and Ordinary chondrites (type 4-7)
    Comments: Approved 16 Oct 2017
    Writeuphelp
    Writeup from MB 106:

    Kheneg Ljouâd        28°59’03.3"N, 8°24’38.7"W

    Guelmime Es Smara, Morocco

    Probable fall: 2017 July 12

    Classification: Ordinary chondrite (LL5/6)

    History: (H. Chennaoui Aoudjehane, FSAC) On Wednesday, 12 July 2017, around 23:13 Summer Moroccan time (GMT+1,) a bright fireball was widely seen throughout southern Morocco, traveling from the NE to the SW, with termination of the fireball southwest of Tata. The fireball lasted for several " and was followed by a series of sonic booms heard throughout southern Morocco. This event was subsequently reported on the national TV news station). The authorities of the area including soldiers reported the fireball. The fall site is in a militarized area within Morocco, but close to the border with Algeria. Military and nomads where the first to arrive at the fall site and the first piece was found within 12 hours of the fireball, on 13 July. A field mission was organized by H. Chennaoui Aoudjehane (FSAC), M. Aoudjehane, A. Bouferra and H. El Harbi on Saturday, 15 July to collect the fall information and samples for classification and the submission. The team were granted authorization to enter the militarized area, and on 16 July traveled to the fall site. The team meet several hunters with fresh, black, fusion crusted stones. The largest complete piece that they have seen was about 850 g. Coordinates for three smaller stones are a complete 15 g stone (28°59’03.3"N, 8°24’38.7"W) and two pieces totalling 22 g (28°57’28.3"N, 8°25’39.6"W), and a stone of ~1 g (28°59’55.1"N, 8°24’25.5"W). Total mass collected to date is near 10 kg.

    Physical characteristics: Many fusion crusted stones ranging from <1 g to 1.2 kg. Fusion crust is matte black. Interior of the stones is largely whitish gray, with a few thin shock veins, and studded with pods (to 1 cm) and veinlets of troilite.

    Petrography: (L. Garvie, ASU) Optical and SEM imaging of a polished mount shows range of chondrule types, though largely recrystallized and integrated with the matrix, the chondrules still recognizable including a large BO (to 5 mm), PO and PP. Feldspar shows a range of sizes, some grains to 200 μm, though majority <50 μm. Metal and troilite heterogeneously distributed across the mount, largest grains to 100 μm. Metal dominated by tetrataenite, with only two small (20 μm) grains of kamacite found. Metallic Cu rare, as three grains (~5 μm) found at tetrataenite/troilite boundary. Metal+troilite occupy <2 vol% of the section. Troilite single crystal with rare twin lamellae. Pentlandite, <20 μm, is rare occurring as subhedral grains within troilite. Chromite is common as large, to 200 μm, anhedral grains and small, <5 μm, subhedral and euhedral grains in feldspar. A few small melt pockets observed in the mount are consistent with shock stage S3 .

    Geochemistry: (L. Garvie, ASU) Olivine Fa31.0±0.2, FeO/MnO=61.0±3.4, n=15; low Ca pyroxene Fs25.0±0.4Wo2.1±0.2, FeO/MnO=37.0±1.7, n=7; high Ca pyroxene Fs10.7Wo43.1 and Fs11.0Wo43.0; Feldspar Ab84.4±2.2An10.6±0.3Or5.0±2.3, n=4; tetrataenite (at%) Fe42.9±0.2Co2.1±0.1Ni54.9±0.2, n=4; pentlandite Fe38.6±1.0Ni13.8±1.0 Co0.6±0.6S46.9±0.3, n=5. Magnetic susceptibility (P. Rochete, CEREGE) log χ (× 10-9 m3/kg) = 3.70.

    Classification: The chondrules largely integrated with the matrix are consistent with high petrologic type; the predominance of feldspars <50 μm across is consistent with type 5. Silicate mineral and metal chemistry consistent with LL, W0, S3.

    Specimens: A 57 g piece partially covered by fusion crust was provided to FSAC by the Moroccan "Association des Amateurs et Collectionneurs de Météorites" for classification. 34 g at ASU.

L'achondrite Howardite SARICICEK !

Saricicek bingol a
Saricicek bingol b
Bingol meteorite search

Météorite SARICICEK - Province de BINGOL - Turquie

Après l'observation d'une boule de feu traversant le ciel en trombe, une pluie de petites pierres s'est abattue le 2 septembre 2015 sur le village de Saricicek et ses alentours. Il s'agit d'une rare achondrite Howardite.

La météorite est originaire de l'astéroïde Vesta 4 qui circule entre Mars et Jupiter.
Le poids total est de l'ordre d'une quinzaine de kilos. La plus grosse pierre pèse 680 g. 

Demi-pierre de 5,75 grammes avec croûte de fusion fraîche présentant des lignes de fuite.

La lunaire NWA 11460

Lunaire nwa11460 a 2
Lunaire nwa11460 b 2

Météorite lunaire NWA 11460

Northwest Africa 8046/ 10309/ 10461/ 10609/ 10643/ 10649/ 10756/ 10822/ 10901/ 11029/ 11266/ 11269/ 11273/ 11303/ 11379/ 11428

Northwest Africa 8046 possible pairs: 2425/ 11228/ 11273/ 11331/ 11367/ 11407/ 11421/ 11444/ 11457/ 11474/ 11515/ 11517/ 11532/ 11695/ 11783/ 11787/ 11788/ 11789 11801 / 11828 / 11871 (dernière mise à jour le 1/8/2018)

93,5 Kilos de fragments d'une rare météorite ont été découverts entre 2012 et 2018 près de Tindouf, en Algérie. Elle a été classée par le Dr Anthony Irwing de l'Université de Washinton en achondrite bréchique d'origine lunaire.

C'est une découverte exceptionnelle qui rend pour un temps un peu plus accessible au niveau prix les roches lunaires...

Pour en savoir davantage, consultez le "Meteoritical Bulletin N° 106" publié le 13/10/2017.

https://www.lpi.usra.edu/meteor/metbull.php?code=66146

Talon mince de 12,8 grammes.

La pallasite SPRINGWATER

Springwater 76 grammes 2
Springwater pallasite
Springwater 76 grammes 1

SPRINGWATER

Météorite de type pallasite découverte près de Springwater (Saskatchewan) au Canada en 1931.

Le poids total est de l'ordre de 120 Kg. Trois masses de 10,6 - 18,6 et 38,6 Kg ont d'abord été découvertes. Puis, en 2009, un autre spécimen de 53 Kg a été mis à jour. Ce dernier est exposé au Royal Ontario Museum.

Plaque polie de 76 g et 130x90x3mm

(Coupée et polie par Michael FARMER)

PROCHAINEMENT EN COLLECTION : une achondrite ureilite !!

LES ACHONDRITES UREILITES

Les ureilites sont un type rare de météorite pierreuse avec une composition minéralogique particulière, très différente de celle des autres météorites pierreuses. Ce type de météorite gris foncé ou brunâtre est nommé d'après le village de Novy Urey, république de Mordovie en Russie, où une météorite de ce type chuta le 4 septembre 1886 (voir l'histoire de la chute ci-dessous). Les uréilites notables sont celles de Novo Urei et de Goalpara, également nommée d'après la ville où elle tomba (Goalpara, Assam en Inde). Le 7 octobre 2008, le petit astéroïde 2008 TC3 entra dans l'atmosphère terrestre et explosa à une altitude estimée à 37 km au-dessus du désert de Nubie, au Soudan. Des fragments de cet astéroïde furent retrouvés au mois de décembre suivant ,et certains identifiés comme de l'ureilite. Les scientifiques ont aussi découvert des acides aminés dans d'autres types de fragments de cette météorite 2008 TC3, c'est à dire les briques de construction de la vie, ce que personne n'attendait compte tenu des températures élevées atteintes lors de l'explosion, environ 1000 °C !

L'ureilite pourrait être définie comme une achondrite olivine-pigeonite. Par comparaison à la plupart des autres météorites, les ureilites ont souvent une teneur élevée en carbone (en moyenne 3 % en poids) sous forme de graphite et de nanodiamants. Les diamants, qui font rarement plus de quelques micromètres de diamètre, sont probablement le résultat d'ondes de choc à haute pression produites par la collision du corps parent des ureilites avec d'autres astéroïdes. Les ureilites peuvent être divisées en deux sous-catégories : monomicte et polymicte. Les ureilites monomictes sont à grains grossiers, l'olivine étant habituellement plus abondante que le pyroxène. Les ureilites polymictes sont un mélange de clastes de composition dissemblable.

NOVY-UREY (Ureilite, 4 septembre 1886, Russie, Mordovie) 3 pierres pesant 2058 g au total. La photo ci-dessous montre une pièce de 460 g. La météorite Novy Urey est le spécimen type d’une nouvelle catégorie de météorites : les ureilites.

En ce petit matin du 4 septembre 1886, plusieurs paysans étaient en train de labourer leur champ à 3 km du village. La journée était sombre, tout le ciel du nord-est était très nuageux. Soudain, une lumière éclaira tous les alentours. Après quelques secondes, une puissante détonation retentit, comme un canon ou une explosion. Puis vint un second bruit encore plus fort. Une boule de feu est alors tombée à quelques dizaines de mètres des paysans. Très effrayés, ils ne savaient pas quoi faire. Ils se sont jetés au sol et n’ont plus bougé. Ils pensaient que c'était un violent orage et que la foudre venait de tomber. Finalement, l'un d'entre eux, plus courageux, s’approcha de l'endroit où la foudre était censée être tombée et, à sa grande surprise, ne trouva qu'un trou peu profond. Au milieu du trou, une pierre noire gisait à moitié enfouie dans le sol.

Novo urei