Toutes les météorites sont précieuses !

La chondrite carbonée CM2 Jbilet Winselwan

JBILET WINSELWAN

Le premier fragment de cette météorite a été découvert dans le désert en mai 2013, à seulement 7 Km de la ville de Smara, au Maroc. La zone de chute a ensuite été passée au peigne fin. Le poids total ramassé est de l'ordre de 6 Kg, l'essentiel sous forme de petits fragments, la météorite étant très friable. Toutefois, quelques pierres complètes exceptionnelles ont été trouvées, faisant le bonheur et la fierté des chanceux collectionneurs qui les possèdent.

JBILET WINSELWAN est classée en "chondrite carbonée CM2" et ressemble beaucoup à la célèbre météorite "MURCHISON" classée aussi en CM2, et qui a fait l'objet de fabuleuses découvertes scientifiques durant ces dernières décennies.

Pierre de 5 grammes avec croûte de fusion à 70%

https://www.lpi.usra.edu/meteor/metbull.php?code=57788

 

La météorite de SAINT SEVERIN, France

SAINT SEVERIN

Le 27 juin 1966, une météorite tombe en partie sur la commune. On en retrouvera huit fragments, répartis d'est en ouest entre Villetoureix et Saint-Séverin pour un total de 271 kg, le bloc le plus important (113 kg) étant retrouvé entre le lieu-dit le Marchais et le bourg de Saint-Séverin. Le plus intéressant à noter, c’est que les météorites tombées à Saint Severin et à Ensisheim (en Alsace, cinq siècles plus tôt) proviennent du même corps parent dans l'espace.

La météorite a été classée en chondrite LL6.

Fragment de 3,32 grammes

VOIR AUSSI L'ONGLET "ZOOM"

La météorite de L'Aigle, France

L'AIGLE, Orne, France

Le mardi 26 avril 1803, en ce début d'après-midi, des paysans travaillent aux champs dans la petite commune de L'Aigle, en Normandie. Le temps est calme, le ciel limpide, quand soudain retentissent plusieurs explosions semblables à des coups de canon. A la stupeur de tous, une averse de pierres s'abat sur la campagne. On en ramassera près de 3000 (la plus grosse pesant environ 8 Kg), que l'on confiera pour analyse au physicien Jean Baptiste BIOT. Après de longues et minutieuses investigations, celui-ci rendra son rapport à l'académie des sciences. C'est ce rapport qui va tout changer. Jean Baptiste BIOT déclare que ces chutes sont bien d'origine cosmique. Pour la première fois, "les pierres qui tombent du ciel" viennent de quitter le domaine du mythe pour entrer officiellement dans celui de la science.

La météorite de L'Aigle fut classée en chondrite L6. Le poids total de la chute est de l'ordre de 37 Kg. La majorité des pierres et fragments sont depuis conservés au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris. Cette météorite est devenue un véritable monument. Elle est très difficile aujourd'hui à trouver sur le marché, qui plus est, à un prix abordable...

Je me suis rendu sur place pour la première fois avec d'autres collectionneurs au printemps 1993. Nous avions arpenté les lieux célèbres dans l'ellipse de chute où furent récoltées les milliers de pierres. J'y suis retourné en pélerinage 25 ans plus tard (printemps 2018 - photo), avec toujours autant d'émotion.

Plaque polie de 0,9 gramme

VOIR AUSSI L'ONGLET "ZOOM"

L'eucrite bréchique AYDAR 002

AYDAR 002

Plusieurs kilos de cette chute auraient été découverts dans la vallée de l'Afra, au Maroc, en 2014 (voir ci-dessus la photo de la zone où ont été trouvées les pierres). La météorite vient tout juste d'être analysée et classée (avril 2019). Il s'agit d'une achondrite eucrite bréchique assez fraîche, absolument superbe !

Pierre quasi complète de 17,2 grammes

https://www.lpi.usra.edu/meteor/metbull.php?code=69359

 

Météorite lunaire LAHMADA 020 de 9,9 grammes

LAHMADA 020

27.411°N - 9.845°W

Saguia el Hamra, Western Sahara

Classification: Lunar meteorite (feldspathic breccia)

En tout, ce sont 12,17 Kg de pierres qui ont été trouvées au nord de Jdiriya, au Maroc, près de Oued Skikima, en Novembre 2018.

Remarquez sur ma pierre complète, les clasts blancs d'anorthosite bien visibles en surface, que l'on retrouve aussi dans une coupe (photo de droite), faite sur un autre spécimen de cette chute. J'ai remarqué depuis le début que cette météorite avait une particularité étonnante. En effet, selon l'éclairage, les photos montrent des pierres tantôt marrons, tantôt verdâtres !

CLIQUEZ SUR LES IMAGES POUR LES AGRANDIR !

Pierre complète de 9,9 grammes

https://www.lpi.usra.edu/meteor/metbull.php?code=68781

http://meteorites.wustl.edu/lunar/stones/lahmada020.htm

Météorite lunaire LAHMADA 020 de 19,9 grammes

Pierre complète de 19,9 grammes

https://www.lpi.usra.edu/meteor/metbull.php?code=68781

http://meteorites.wustl.edu/lunar/stones/lahmada020.htm

On sait que la vitesse de libération sur la Lune est de 2,38 km/s, soit une vitesse supérieure de plus de 2 fois à celle d'une balle de fusil. Lors de certains impacts d’astéroïdes, des morceaux de la croûte lunaire peuvent être éjectés à une vitesse bien supérieure, ce qui leur permet d’échapper à son influence gravitationnelle. Une partie des éjectas peut alors s'installer en orbite, une autre peut aussi être attirée par notre planète, bien que ce transfert puisse durer des millénaires… Puis, avec un peu de chance, le fragment lunaire peut résister à la traverser de l'atmosphère terrestre, et s'échouer dans une zone désertique où il pourra subsister un temps avant d'être découvert par un chasseur de météorites très aguerri.

La composition chimique des météorites lunaires, le taux d'isotopes, les formations minérales, sont semblables aux 380 kilos de roches collectées par les différentes missions Apollo. L'ensemble de ces caractéristiques donnent une signature particulière et unique. Par exemple, toutes les météorites lunaires classées comme brèches sont riches en plagiocase du point vue minéralogique, mais ce sont aussi des silicates à calcium/aluminium pour ce qui est de leur composition chimique. Les scientifiques savent aujourd'hui que les montagnes lunaires sont composées essentiellement (75-80%) de plagiocase. Les météorites lunaires résultent donc des multiples impacts d'astéroïdes sur son sol. Elles nous parviennent ainsi sous forme de " brèches ", dans un mélange silicaté à grains fins (régolithe). On y trouve aussi des isotopes produits par réaction avec le rayonnement cosmique.

La Brachinite NWA 12545

NWA 12545

Découverte en 2018 dans le désert Algérien du nord-ouest du Sahara, la pierre de 561 grammes s'est avérée être une achondrite Brachinite. Il s'agit d'un rare type de météorite qui était, il faut le noter, hors de prix dans les années 90... A ce jour (mi 2019), et malgré de nombreuses trouvailles dans le Sahara qui ont depuis permis de tripler leur nombre dans les collections, seulement 45 Brachinites (en comptant les appariées) sont enregistrées dans les collections mondiales. Ceci étant, grâce à ces découvertes, les prix ont baissé, et il est aujourd'hui plus facile d'en acquérir un échantillon à un tarif au gramme raisonnable.

Talon mince de 3,32 grammes

https://www.lpi.usra.edu/meteor/metbull.php?code=69523

La pallasite SERICHO

SERICHO
En 2016, deux frères étaient à la recherche de leurs chameaux et sont tombés sur plusieurs grosses pierres, très denses, à l'ouest du village de Habaswein, au sud de Sericheo, au Kenya. Il n'y a pas de roches dans cette zone, alors ils ont pensé que c'était des météorites. Durant des semaines, Ils ont ensuite ramassé des centaines de spécimens avec des véhicules pour les stocker à leur domicile, à Habaswein. Les masses étaient en réalité connues des ber
gers de chameaux depuis des décennies. Un aîné du village a raconté qu'étant enfant, lui et ses frères jouaient avec les pierres. Au début du mois de janvier 2017, Michael Farmer a reçu un courriel avec une photo d'une pièce pesant 107 kg. Il a voyagé à Nairobi et a acheté cette pierre. Deux semaines plus tard, il retourna au Kenya avec Moritz Karl et se rendit à Habaswein. Là, on leur a montré plus d'une tonne de spécimens empilés dans les cours de deux maisons. Les deux collectionneurs ont évidemment acheté tout ce qu'ils pouvaient...
À ce jour (mai 2019), environ 3 tonnes ont été trouvés dans une ellipse de chute longue de 45 Km, débutant à quelques km à l'ouest de Habaswein et jusqu'au sud de Sericheo, dans le comté de Isiolo. Les plus petits morceaux ont été trouvés plus près de Habaswein, mais toujours dans le comté de Isiolo. Les villageois en trouvent parfois encore de petites dans la zone, mais le filon est épuisé et les prix commencent à grimper...
Les pallasites sont les plus belles météorites car elles contiennent des cristaux gemmes d'olivine. Deux théories s'affrontent de nos jours quant à leur origine. Soit ce sont des brèches d'impact constituées de fragments internes d'un astéroïde détruit par une collision. Soit elles proviennent d'une région particulière située entre le coeur et le manteau d'un petit astéroïde différencié, détruit lui aussi suite à une violente collision. A suivre...
Pièce complète de 641 grammes

Prochainement en collection : AYDAR 002, eucrite, talon de 8 g

Prochainement en collection : AYDAR 002, eucrite, tranche 9,5 g