Toutes les météorites sont précieuses !

La météorite lunaire LAHMADA 020

LAHMADA 020

27.411°N - 9.845°W

Saguia el Hamra, Western Sahara

Classification: Lunar meteorite (feldspathic breccia)

En tout, ce sont 12,17 Kg de pierres qui ont été trouvées au nord de Jdiriya, au Maroc, près de Oued Skikima, en Novembre 2018.

Remarquez sur ma pierre complète, les clasts blancs d'anorthosite bien visibles en surface, que l'on retrouve aussi dans une coupe (photo de droite), faite sur un autre spécimen de cette chute. J'ai remarqué depuis le début que cette météorite avait une particularité étonnante. En effet, selon l'éclairage, les photos montrent des pierres tantôt marrons, tantôt verdâtres !

CLIQUEZ SUR LES IMAGES POUR LES AGRANDIR !

Pierre complète de 9,9 grammes

https://www.lpi.usra.edu/meteor/metbull.php?code=68781

 

Prochainement en collection : NWA 12485

NWA 12485

Il s'agit de quelques pierres découvertes en 2018 dans l'ouest du désert du Sahara, pour un poids total de moins de 50 grammes, et classées en achondrite eucrite "melt breccia" en mars 2019.

A noter que c'est un type très rare d'eucrite !

Fragment de 7,4 grammes

https://www.lpi.usra.edu/meteor/metbull.php?code=69161

 

 

PROCHAINEMENT EN COLLECTION : SAINT SEVERIN de 3,32 g

SAINT SEVERIN

Le 27 juin 1966, une météorite tombe en partie sur la commune. On en retrouvera huit fragments, répartis d'est en ouest entre Villetoureix et Saint-Séverin pour un total de 271 kg, le bloc le plus important (113 kg) étant retrouvé entre le lieu-dit le Marchais et le bourg de Saint-Séverin. Le plus intéressant à noter, c’est que les chutes des météorites tombées à Saint Severin et à Ensisheim (en Alsace, cinq siècles plus tôt) proviennent du même corps parent dans l'espace.

VOIR L'ONGLET "ZOOM"

PROCHAINEMENT EN COLLECTION : L'AIGLE de 0,9 gramme

L'AIGLE, Orne, France

Le mardi 26 avril 1803, en ce début d'après-midi, des payasans travaillent aux champs dans la petite commune de L'Aigle, en Normandie. Le temps est calme, le ciel limpide, quand soudain retentissent plusieurs explosions semblables à des coups de canon. A la stupeur de tous, une averse de pierres s'abat sur la campagne. On en ramassera près de 3000 (la plus grosse pesant environ 8 Kg), que l'on confiera pour analyse au physicien Jean Baptiste BIOT. Après de longues et minutieuses investigations, celui-ci rendra son rapport à l'académie des sciences. C'est ce rapport qui va tout changer. Jean Baptiste BIOT déclare que ces chutes sont bien d'origine cosmique. Pour la première fois, "les pierres qui tombent du ciel" viennent de quitter le domaine du mythe pour entrer officiellement dans celui de la science.

La météorite de L'Aigle fut classée en chondrite L6. Le poids total de la chute est de l'ordre de 37 Kg. La majorité des pierres et fragments sont depuis conservés au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris. Cette météorite est devenue un véritable monument. Elle est très difficile aujourd'hui à trouver sur le marché, qui plus est, à un prix abordable...

Je me suis rendu sur place pour la première fois avec d'autres collectionneurs au printemps 1993. Nous avions arpenté les lieux célèbres dans l'ellipse de chute où furent récoltées les milliers de pierres. J'y suis retourné en pélerinage 25 ans plus tard (printemps 2018 - photo), avec toujours autant d'émotion.

VOIR L'ONGLET "ZOOM"

×