Toutes les météorites sont précieuses !

La pallasite SERICHO

SERICHO
En 2016, deux frères étaient à la recherche de leurs chameaux et sont tombés sur plusieurs grosses pierres, très denses, à l'ouest du village de Habaswein, au sud de Sericheo, au Kenya. Il n'y a pas de roches dans cette zone, alors ils ont pensé que c'était des météorites. Durant des semaines, Ils ont ensuite ramassé des centaines de spécimens avec des véhicules pour les stocker à leur domicile, à Habaswein. Les masses étaient en réalité connues des ber
gers de chameaux depuis des décennies. Un aîné du village a raconté qu'étant enfant, lui et ses frères jouaient avec les pierres. Au début du mois de janvier 2017, Michael Farmer a reçu un courriel avec une photo d'une pièce pesant 107 kg. Il a voyagé à Nairobi et a acheté cette pierre. Deux semaines plus tard, il retourna au Kenya avec Moritz Karl et se rendit à Habaswein. Là, on leur a montré plus d'une tonne de spécimens empilés dans les cours de deux maisons. Les deux collectionneurs ont évidemment acheté tout ce qu'ils trouvaient...
À ce jour (janvier 2020), plusieurs gros négociants à travers la planète parlent désormais d'un poids total dépassant les 10 tonnes, découverts dans une ellipse de chute longue de 45 Km, débutant à quelques km à l'ouest de Habaswein et jusqu'au sud de Sericheo, dans le comté de Isiolo. Les plus petits morceaux ont été trouvés plus près de Habaswein, mais toujours dans le comté de Isiolo. Le filon semble s'épuiser et on remarque que les prix commencent à grimper...
Les pallasites sont les plus belles météorites car elles contiennent des cristaux gemmes d'olivine. Deux théories s'affrontent de nos jours quant à leur origine. Soit ce sont des brèches d'impact constituées de fragments internes d'un astéroïde détruit par une collision. Soit elles proviennent d'une région particulière située entre le coeur et le manteau d'un petit astéroïde différencié, détruit lui aussi suite à une violente collision. A suivre...

Talon poli de 543 grammes

CLIQUEZ SUR LES IMAGES AFIN DE LES AGRANDIR

(Ci-dessus, à gauche, la pierre complète de 1,2 Kg avant sa découpe le 29 janvier 2019. Quelques semaines plus tard, j'avais acheté un des deux talons pesant 591 g. Il est présenté sur ce site à la page 13. En ce début d'année 2020, j'ai donc le plaisir d'acquérir l'autre moitié)

Toutes mes SERICHO achetées depuis début 2018 sont systématiquement passées au Rustol incolore afin de les protéger. Cela leur donne un aspect extérieur un peu plus sombre, et fait ressortir les olivines de surface. La météorite est souvent décrite comme non stable. Aucune de mes SERICHO ayant subit ce simple traitement n'a bougé depuis.

La SERICHO de 1,2 Kg juste après découpe le 29 janvier 2019 :

Janvier 2020 : les 2 talons de 591 et 543 grammes sont de nouveau réunis, et en collection